LES GILETS PARE-ECLATS BRITANIQUE

BRITISH BODY ARMOR VESTS

UPDATE 22/08/16

 

 

Lors de la première guerre mondiale l’Angleterre est le pays qui utilise le plus de protection individuelle du combattant. Soldats ou officiers peuvent s’acheter à titre personnel des vestes pare-éclats dans des boutiques spécialisées. Le gouvernement Anglais n’a par contre jamais voulu en généraliser l’emploi, moins de 2% des soldats ont portés ce type de protection. Certains types de vestes protégent contre les éclats d'obus et les shrapnels, les attaque à la baionette et d'autre directement des tirs de fusils ou de mitrailleuses.

Deux types de système sont utilisés :

 

- "Yielding or Soft Armor " : veste entièrement réalisée en tissu ou fibre.

 

 

 

 

 

 


- " Rigid Armor " : veste utilisant des plaques.

 

 

 

 

 

 
Photo IWM

 

Variante du gilet decrit ci-dessus

 

Ce soldat Britanique nous montre deux variantes de gilet avec plaques (à noter les lunnettes blindées et la cervelière).

 

 

 

 

 

 

Dayfield Body Shield 1916

 

Dayfield Body Shield 1917

 

Dayfield Body Shield 1917

 

Dayfield Body Shield simple model

 

Gilet type Dayfield Body Shield

 

 

 

Gilet type Dayfield Body Shield en France

 

 

 

 

 

 

 

 

Gilet avec son sac de transport

 

 

Marquage du gilet "The Best Body Shield"

 

 

 

 

 

 

Variante du modèle ci-dessus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Star Body Shield : Veste composée de plusieurs lames d'acier rivetées entre-elles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors de la seconde guerre mondiale la Grande Bretagne développe un gilet de protection pour les commandos et les parachutistes. Ce gilet gilet se porte sous l'uniforme. Très peu utilisé, on le voit porté par quelques hommes d'unités SAS et parachutiste à la fin du conflit "Arnhem". La Belgique après la guerre en fabrique une copie pour son armée.

 

  • MRC (Medical Resaech Council) Body Armor : L'armée Britanique recherche une protection legere du combattant, 5000 sets sont fabriqués par par "Briggs Motors Bodies" et repartis dans chaque region de commandement pour des essais fin mai 1941. Les tests sont plutot concluants, même si le coût d'un set reste relativement élevé, celui-ci reste moindre en comparaison à une hospitalisation et à un traitement chirurgical. En avril 1942, l'Army Council autorise la standardisation avec la prévision de fabrication de 3 500 000 sets pour l'ensemble des troupes Britaniques / Commenwealth. En définitive en 1944, 200 000 sets sont fabriqués par " Briggs Motors Bodies" et " Harrison Bross & Howsons" et seul 79 000 sont vraiment utilisés et repartis entre l'Army (forces Canadiennes 3 100, Parachutistes 6 000, SAS 400, Parachutistes Polonais 2 500, ) et la Royal air Force.

 

Set du second modéle, une enveloppe en toile et des coussins en caoutchouc améliorent la protection.

 

Tests effectués en Angleterre, on remarque que les plaques ne sont pas protégées par une toile sur ce premier modèle.

 

 

 

Arhnem septembre 1944, 2 prisonniers allemands sont surveillés par un parachutiste Anglais portant le gilet de protection (seul photo à ce jour connue montrant le gilet en opération).

 

 

 

 

 

 

Les gilets peuvent être utilisés dans leur configuration d'origine avec les pattes d'épaule supprimées (pour éviter d'être accrochées pendant une manifestation), ou avec une nouvelle enveloppe de fabrication Anglaise, à l'identique ou modifiée avec des poches plus grandes (correspondant à la taille des chargeurs du fusil d'assaut Anglais), et les épaules sont renforcées par un empiècement. La fermeture à glissière est aussi souvent remplacée par un Velcro. L'armée Anglaise en Ulster de part la configuration du conflit, use énormement les enveloppes de ses gilets.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces soldats en Irlande du nord portent des gilets US M1952 et M1969, pour certain modifiés ou avec de nouvelles enveloppes.

 

 

 

 

Detail de l'etiquette de la housse de fabrication Anglaise

 

 

 

Variante 1

 

 

Variante 2 : l'empiecement en caoutchouc des épaules est modifié pour assuré de meilleurs mouvements.

 

 

 

Gilet M1969 US modifié aux épaules par l'armée Anglaise, enveloppe d'origine US.

 

 

 

Veste BMC type 3

 

 

 

 

 

 

Variable Body Armor "British modified"

 

Etiquette de la housse de fabrication Anglaise.

 

 

 

Gilet adopté en réponse aux nouvelles armes de l'IRA en Ulster

 

 

 

 

Gilets (en partant de la gauche) : CBA MK 1, OSPREY MKII et MKIII

 

Gilet MK 1(premiere version) en camouflage DPM Desert (1e type). La sangle au bas du dos permet de fixer la ceinture de combat (PLCE : Personal Load Carrying Equipment) et de mieux en répartir le poids.

 

 

 

 

 

 

 

Gilet MK 1 ECBA en camouflage DPM Woodland 1e version

 

Gilet MK 1 ECBA en camouflage DPM Woodland (Version post-1995, avec la patte de grade sur le devant)

 

ECBA en camouflage DPM Désert (post-1995)
Housse pour gilet ECBA MK 1 au couleur bleu ONU

 

Gilet Mk1 ECBA de la Royal Navy
Gilet Mk 1 ECBA de couleur bleu pour les CS (Civilian Services).Il ne comporte pas la patte pour les grades.

 

 

Soldat Anglais en Iraq avec un gilet ECBA MK 1

 

 

 

  • Amoured Fighting Vehicle (AFV) Waistcoat Crewman : Gilet en tissu retardant pour le feux comportant de multiple poches, utilisé par les équipage de véhicule blindée. Se porte sur les inserts du gilet MK 1, en remplacement de la housse classique décrite ci-dessus.

 

Gilet AFV en position ouverte et fermée

 

 

 

  • KESTREL Enhanced Combat Body Armour : Porté en petit nombre à la fin 2005, début 2006, ce gilet est utilisé par les équipages de véhicule utilisant les tourelles d'armement extérieure qui particulièrement exposés aux IED, le gilet ressemble aux ensembles portés par les démineurs.

 

Gilet KESTREL (1e version)

 

Gilet KESTREL , 2e version améliorée avec le systeme PALS (Pouch Attachment Ladder System)

 

Port du gilet KESTREL en mai 2006

 

 

  • (ECBA) Enhanced Combat Body Armour Osprey MK II : Deployée en Iraq et Afghanistan à partir de decembre 2006, cette veste utilise le systeme PALS pour l'emport de differente pochette.

 

Port du gilet MK II en Iraq

 

 

Gilet Osprey MK II en camouflage DPM Désert (2e version), la 2e version se caractérise par la presence d'une sangle abdominale sous le gilet.

 

 

Gilet Osprey MK II possede des protections pour les bras et un col.

 

Gilet Osprey MK II en bleu certainement pour utilisation par les CS (Civilian Services), à noter l'absence du systeme PALS.

 

 

 

Gilet Osprey MK III Hybrid en camouflage DPM

 

 

 

  • (ECBA) Enhanced Combat Body Armour Osprey MK III : En continuité de la version MKII, la veste MKIII sort en janvier 2009.

 

Gilet Osprey MK III en camouflage DPM Desert

 

Gilet Osprey MK III en camouflage DPM Desert

 

 

 

Gilet experimental en camouflage DPM Woodland

 

 

 

  • Active Cooling Vest Armored Vehicule : Systeme de climatisation se portant sous le gilet pare-balle, utilisé par le équipage de véhicule blindée.

 

Portée ici sous un gilet MK III

 

 

  • (ECBA) Enhanced Combat Body Armour Osprey MK 4 : Dernier né des gilets pare-balle de l'armée Anglaise, utilisé au au combat en Afghanistan par la 16th Air Assault Brigade en 2010. Comme les versions précédentes le gilet est compatible avec le système PALS (Pouch Attachment Ladder System) qui comporte de nombreuses pochettes (Équivalent du système MOLLE US).

 

Comparaison des gilets MK III (à gauche) et MK 4 lors des tests du "Personal Equipment and Common Operational Clothing (PECOC)" pour l'approbation de nouveaux équipement (A noter le camouflage MTP "Multi Terrain Pattern" développe par Crye Precision)

 

 

Veste MK 4 en camouflage "MTP"

 

Veste MK 4 en camouflage "MTP" avec protection ventrale

 

 

Variante MK 4 en couleur "Tan"

 

Veste MK 4 camouflage "MTP" en Afghanistan

 

 

 

Veste MK 60 en camouflage DPM desert (Accessoires non montés)

 

Versions en camouflages DPM et MTP

 

 

Veste MK 60 avec ses accessoires

 

Etiquette de la veste MK60