LES GILETS PARE-ECLATS DES FORCES NON-CONVENTIONNELLES

US ARMY NON-CONVENTIONAL FORCES BODY ARMOR

(Rangers, Special OperationsForces, Psychological Operations Troops)

 

UPDATE 04/03/10

 

Le Ranger Body Armor (RBA) est une veste balistique qui a été utilisée principalement par le 75th Ranger Regiment dans les années 1990 et 2000. Il est désormais remplacé par le Ranger Armor Vest (RAV), le CIRAS, l’Interceptor Body Armor (IBA) ainsi que par d’autres vestes conçues spécialement pour répondre aux besoins des missions spéciales.

Le numéro de contrat est DAAD05-92-C-9052.Le Ranger Body Armor a donné naissance à l’Interceptor Body Armor. En effet, il fallait une veste plus légère et pourvue de passants MOLLE pour pouvoir y fixer des pochettes en tout genre (gourde, kit de premiers soins,…).

Le concepteur du RBA est le laboratoire Natick (Massachusetts) pour répondre aux besoins opérationnels du 75th Ranger Regiment. Protective Material Company, HS Manufacturing et Supreme Protector sont les trois producteurs connus du RBA.

Une dernière version du Ranger Body Armor a également été produite par Ceradyne, avec des inserts et une coupe de type BALCS/SPEAR. Il a été produit en quantité limitée pour répondre à des besoins urgents.

L’armée se fournissait chez GSA (numéro GS-07F-6041A) pour le prix de $738 (plaques inclues) pour un ensemble taille medium. Il est disponible dans les tailles medium, large et Extra-large. Le Ranger Body Armor offre une protection balistique de niveau III (selon les standards NIJ) qui protège le haut du torse. Néanmoins, ce gilet est très lourd (12kg avec les plaques) et bien souvent les Rangers retiraient les plaques pour ne pas être encombré. Cela a causé de nombreuses blessures et morts.

Détail des plaques avant (avec le coin cassé) et arrière. La mention « DO NOT DROP » est présente.

 

La veste consiste en une housse, remplie d’inserts en Kevlar et d’une ou de deux plaques en céramique (selon les modèles). La housse est de camouflage woodland M-81. Il semblerait qu’il y ait aussi un modèle en camouflage désert 3 couleurs.

Ce gilet pare-balles a été utilisé par les hommes du 3rd Battalion, "75th Ranger Regiment" (C Company et Command and Control) lors de l’opération Gothic Serpent (Somalie) qui s’est déroulée du 26 août 1993 au 21 octobre de la même année. Il s’agissait alors d’une sensationnelle avancée dans les technologies balistiques qui n’a été offerte qu’aux Rangers.


En effet, les autres forces conventionnelles n’étaient alors équipées que des Personnal Armor Ground Troop Vest (PASGT-V) n’offrant qu’une protection balistique pare-éclat de niveau II.


Au début des années 90, il aurait également été utilisé par d’autres troupes dans les Balkans et à Haïti. 350 ensembles de Ranger Body Armor ont également été envoyés aux Rangers déployés en ex-Yougoslavie (1996).
Enfin, il a été utilisé par des hommes de la 173rd Infantry Brigade au début de l'Operation Iraqi Freedom (2003-?) lors de leur saut sur le Kurdistan Irakien. Le nom de l'opération est "Operation Airborne Dragon" (7 avril 2003). Il s’agissait probablement de soldats qui ont effectué les tests pour devenir Rangers et qui ont changé d’unité.

Une seule plaque à l'avant, pas à l'arrière. La plaque avant a le coin cassé. Les deux élastiques du Cummerbund (= ceinture élastique) sont fixés dans le dos et non sur les côtés. Aucune pochette additionnelle. Il s’agit du modèle original, tel qu’il a été utilisé lors de l’opération Gothic Serpent en 1993 par les Rangers du 3rd Battalion, 75th Ranger Regiment.

- 2) La deuxième version

 

Premier modèle de RBA avec les deux plaques (avant et arrière). Les élastiques pour la fermeture du gilet sont fixés dans le dos, et non sur les côtés comme c’est le cas pour d’autres modèles.

 

- 3) La troisième version : le Ranger Body Armor SPV-R

 

Le nom « SPV-R » fait référence au producteur. Le producteur est "Supreme Protector" Vest (SPV). Il semble que le "R" désigne "Renjaama" (une ville en Somalie ?). Ce serait une modification du Ranger Body Armor suite à l'expérience de Somalie. La principale modification, c'est la plaque avant qui est diminuée de taille (car trop lourde auparavant). Il y a cette fois 3 élastiques qui constituent le cummerbund. Les élastiques sont noirs, mais il semblerait que cela varie avec les fabricants.

 

- 4) La quatrième version du Ranger Body Armor

 

 

Ajout d'une pochette à l'avant du RBA, sur la plaque. Ajout d'une bande de velcro sur l'avant du cummerbund. Deux petites plaques et non plus les grandes. Les élastiques du cummerbund ne commencent pas dans le bas du dos, mais sur les côtés du RBA. Et ajout de deux sangles au niveau des épaules.

 

Ce soldat déployé en Irak porte le Ranger Body Armor avec la petite pochette additionnelle.

 

- 5) La cinquième version du Ranger Body Armor

 

Retour aux grandes plaques, mais cette fois à l'avant et à l'arrière. Les élastiques du cummerbund ne commencent pas dans le bas du dos, comme sur les modèles précédents, mais sur les côtés du RBA.

 

- 6) La sixième version du Ranger Body Armor (camouflage woodland)

 

 

REMARQUE : du fait de la trop grande rareté des Ranger Body Armor, des nombreuses contrefaçons ainsi que du manque d’information et de la multitude de modèles qui existent, nous ne sommes pas en mesure d’affirmer que le RBA ci-dessus est un original.

Il s’agirait d’une version woodland, dont les élastiques et le velcro sont noirs. Les plaques sont de forme rectangulaire, sans coin cassé sur la plaque avant.

- 7) La septième version du Ranger Body Armor (camouflage désert)

 

 

REMARQUE : du fait de la trop grande rareté des Ranger Body Armor, des nombreuses contrefaçons ainsi que du manque d’information et de la multitude de modèles qui existent, nous ne sommes pas en mesure d’affirmer que le RBA ci-dessus est un original.

Il s’agirait d’une version désert 3 couleurs du RBA, dont les élastiques et le velcro sont noirs. Les plaques sont de forme rectangulaire, sans coin cassé.

- 8) La huitième version du Ranger Body Armor (par Ceradyne)

Dernier modèle, probablement le plus connu, mais probablement un des plus rares. Adopté par les Rangers en 1997. Le fabricant est Ceradyne Body Armor. Il s'agit du même modèle que le Spear / BALCS, mais dont les sangles à l'avant sont horizontales (et non 3 bandes verticales sur l'avant). Le dos est presque identique, sauf ajout d'une sangle au dessus, pour tirer un soldat au sol et d'une large bande MOLLE dans le bas du dos. Possibilité d'ajouter un groin et un neck and collar.
On remarque qu’il prend en compte les remarques qui ont suivies les premières versions du RBA : plaques plus petites et moins lourdes, ainsi que de nombreux passants MOLLE pour y fixer des pochettes de tout genre.

 

Détail du label à l’intérieur de la veste. On notera que le numéro de contrat (DAAD05-92-C-9052) n’est pas présent dans tous les modèles.

 

Label des inserts en Kevlar qui se trouvent dans le RBA.

Le soldat de droite (173rd Airborne) porte le RBA lors de l’operation Iraqi Freedom (2003)

Rangers of B Company, 3rd Battalion, 75th Ranger Regiment in Mogadishu (Somalie) – 1 octobre 1993

Soldats du 75th Ranger en Somalie, équipés du RBA.

 

Photo des laboratoires NATICK.

Le soldat de droite, de la 3rd Infantry Division, porte le RBA pendant l’avancée vers Bagdad (mars-avril 2003).

 

Soldats du 75th Ranger Regiment qui s'entrainent aux USA. On peut assez distinctement voir leur gilet pare-balles camouflage woodland de type SPEAR / BALCS Ranger Body Armor (produit par Céradyne).

 

 

Cette photo montre un soldat portant la version désert du Spear / Balcs ranger body armor en Irak. Assez étrangement, les passants MOLLE horizontaux sont plus grand que sur le modèle original de Ceradyne et deux passants sont noirs. En dehors de ces personnalisations, il s'agit bien d'un Spear/Balcs Ranger Body Armor en camouflage désert.

 


 

 

 

Sgt. Amber Johnson, psychological operations noncommissioned officer, 6th Psychological Operations Battalion.


Pierre-Emmanuel VERGOTE