LES EMBALLAGES EN CARTON

SMALL FIRST AID DRESSING

 

Ils se présentent dans des emballages sous forme de boîtes parallélépipédiques, quelquefois enveloppés de papier transparent, étanche mais fragile. On en trouve aussi certains emballages paraffinés, dans un but d’imperméabilisation. Ces pansements, au départ, n’étaient pas destinés à être mis dans les pochettes individuelles ‘First-Aid’ portées au ceinturon, mais dans les differentes trousses médicales. Contrairement au paquet de pansement individuel, qui devait être protégé de la rudesse du service par une boîte métallique, ce type de pansement était placé dans un coffret (métal, bois ou web), ne nécessitant pas une enveloppe plus résistante.

Afin de faciliter l'ouverture du pansement, une cordelette placées sous le carton, permet en la tirant d'eventrer le paquet. Ce dispositif ne se trouve que sur les pansements paraffinés. Ces pansements sont utilisés dès l'été 1940.

 

Boîte de 10 pansements, n° d'items 92060

 

 

Pansement enveloppé d'une protection plastique transparente

 

Pansement dont l'étanchéité est assuré par une enveloppe paraffinée.

 

Pansement surchargé de la mention "WITH SULFADIAZINE", contenant des comprimés destinés à empêcher l'infection des blessures.

 

Voici une liste, non exhaustive, des fabricants rencontrés :

  1. A.E HALPERIN C°., INC.
  2. ACME COTTON PRODUCTS C°.,INC.
  3. ALLEN LABORATORIES INC.
  4. BAUER & BLACK
  5. BURROUGHS WELLCOME & C°.
  6. CONVENIENCE, INC.
  7. HAMPTON MFG. C°.
  8. HANDY PAD SUPPLY C°.
  9. JOHNSON & JOHNSON
  10. THE AMERICAN WHITE CROSS LABORATORIES, INC.
  11. THE BAY DIVISION PARKE, DAVIS & C°.

 

Destiné à l'entraînement des soldats et des personnels médicaux, il existe des paquets de pansement d'instruction. De dimensionss plus importantes que le modéle reglementaire, ils contiennent en fait deux pansements, rèutilisables après nettoyage.On trouve aussi le fabriquant "Johnson & Johnson"

 

 

Dos du pansement d'instruction